Les prédictions de la Coupe du Monde

Translated into French (Original version)


Vous souvenez-vous de Paul le poulpe ? Son talent à prédire le gagnant des matchs de l'Allemagne faisait de lui la star de la coupe du monde en 2010. Il est allé jusqu'à deviner le gagnant de la finale. Son talent s'est révélé lors de l'Euro 2008, où il a réussi à pronostiquer correctement les résultats de 11 matchs sur 13. À chaque match, il choisissait entre deux boîtes contenant de la nourriture, ornées des drapeaux nationaux des équipes participantes. Hélas, il est décédé à la fin de l'année 2010.

Mais il n'y avait pas que Paul. Même Harry le Crocodile a prédit le vainqueur de la Coupe du monde de 2010. Il a même pu prédire deux résultats successifs des élections fédérales australiennes. Toutefois, Il n'a jamais joui du charme sensuel de la pieuvre allemande. Même "Mani", un perroquet de Singapour, qui prédisait tous les résultats des quarts de finale et des demi-finales de la Coupe du Monde de 2010, n'a pas pu faire mieux, puisqu'il a été incapable de deviner le gagnant du match final, qui avait opposé l'Espagne et les Pays-Bas.

Depuis le décès prématuré de Paul, une rivalité éminente a confronté celles ou ceux qui essayaient d'être sacré à sa place. Durant le Championnat d'Europe des Nations de 2012, trois animaux se sont prêtés au jeu : "Citta", un éléphant indien, vivant au zoo de Cracovie en Pologne ; "Fred", le furet ukrainien, que l'on peut suivre sur Twitter ; Et "Funtik", le cochon devin ukrainien, qui a pu prédire correctement les scores de deux matches sur trois.

Alors, qui pourrait succéder à Paul "la Pieuvre" lors de la prochaine Coupe du monde ? Serait-ce le perroquet que  le Pape François a béni sur la place Saint-Pierre, et qui est devenu une star de la chaîne nationale italienne ? Ou bien "Nelly", l'éléphante allemande qui, à ce jour, a deviné correctement les scores de 30 matchs sur les 33 disputés ? Mais il ne faut surtout pas sous-estimer les pouvoirs psychiques du "bébé panda",  mascotte des médias officiels chinois.

Le perroquet italien prénommé Amore (amour en italien) fera son pronostic sur un terrain de football miniature en choisissant le drapeau de l'équipe gagnante. Nelly préfère prédire les vainqueurs en envoyant un ballon dans l'un ou l'autre des filets arborant les drapeaux des différents pays en compétition. Le bébé panda, quant à lui, devinera les résultats des matchs de poules en choisissant sa nourriture dans des boîtes portant des drapeaux. Il grimpera aussi à un arbre sur lequel flottera un drapeau, lors des matchs d'élimination.

Avez-vous un animal de compagnie ?
Serait-il capable de faire mieux ? De quelle façon ?
Proposez-lui d'essayer !

by Valérie GIRARDI

0 Votes
#1061 of #1440 in the World
#68 of #88 for French


Valérie GIRARDI's website

Go to the ranking page for French

Can you translate better?

Join the challenge