Les oracles de la Coupe du Monde

Translated into French (Original version)


Vous souvenez-vous de Paul le poulpe ? Il était la star de la Coupe du Monde en 2010, après avoir pronostiqué correctement le gagnant des matchs de l'Allemagne. Il avait même deviné qui serait le vainqueur de la finale. Sa carrière avait commencé avec l'Euro 2008, où nous l'avions vu correctement  prédire 11 des 13 matchs. Il devait choisir entre deux boîtes contenant de la nourriture et les drapeaux nationaux de chaque équipe s'affrontant dans chaque match. Malheureusement , il est mort fin 2010.

Paul n'était pas le seul. Harry le crocodile avait lui aussi prédit le vainqueur de la Coupe du Monde 2010. En outre, il avait été capable de prédire les résultats de deux élections fédérales consécutives en Australie. Seulement voilà, il n'a jamais suscité le même engouement que le poulpe allemand. Mani, un perroquet de Singapour, n'avait pas fait mieux. Il avait prédit tous les résultats des quarts et des demi-finales de la Coupe du Monde 2010 mais n'avait pas réussi à deviner le vainqueur de la rencontre entre l'Espagne et les Pays-Bas en finale.

Depuis le départ prématuré de Paul, les candidats à sa succession se bousculent. Lors de l'Euro 2012, trois animaux étaient en lice : Citta, un éléphant d'Asie résidant au zoo de Cracovie en Pologne. Fred, un furet ukrainien que l'on peut suivre sur Twitter. Et enfin, Funtik, le verrat devin ukrainien qui a réussi à correctement prédire deux matchs sur trois.

Qui remplacera Paul le poulpe durant la prochaine Coupe du Monde? Est-ce que ce sera le perroquet béni par le pape François sur la Place Saint-Pierre, devenu la coqueluche de la chaîne publique italienne ? Ou Nelly, l'éléphant allemand qui, jusqu'à présent, a su établir avec justesse les pronostics de 30 matchs sur 33 ? Ne sous-estimons pas non plus les pouvoirs divinatoires du bébé panda, qui bénéficie du soutien des médias d'État chinois.

Le perroquet italien que l'on nomme Amore (Amour en italien) rendra son verdict en désignant le drapeau de l'équipe gagnante sur un terrain de football miniature. Nelly préfère désigner les vainqueurs en envoyant un ballon dans l'un des filets devant lesquels figurent les drapeaux des pays concurrents. Le bébé panda, lui, établit les pronostics du match en sélectionnant des aliments dans des boîtes portant les couleurs du pays lors des matchs de groupe et en grimpant à un arbre en brandissant un drapeau pour les matchs éliminatoires.

Avez-vous un animal de compagnie ?
Pourrait-il mieux faire ? De quelle manière ?
Et si vous lui donniez sa chance ?

by Maryline David

4 Votes
#505 of #1440 in the World
#22 of #88 for French



Go to the ranking page for French

Can you translate better?

Join the challenge