Les Oracles de la Coupe du Monde

Translated into French (Original version)


Vous souvenez-vous de « Paul le Poulpe » ? Il est devenu la star de la Coupe du Monde de 2010, en prédisant correctement le vainqueur des matches disputés par l'Allemagne. Il a même deviné le vainqueur de la finale. Sa carrière a commencé lors de la Coupe d'Europe de 2008, où il parvint à deviner correctement l'issue de 11 matches sur 13. Il devait choisir l'une de deux boites contenant de la nourriture et portant le drapeau des équipes qui allaient s'affronter. Malheureusement, il est décédé à la fin de l'année 2010.

Cependant, Paul n'était pas seul. « Harry le Crocodile » parvint également à deviner le vainqueur de la Coupe du Monde 2010. En plus, il a prédit à deux reprises les résultats des élections fédérales australiennes. Pourtant, il n'a jamais réussi à atteindre la notoriété du poulpe allemand. C'est également le cas de Mani, un perroquet singapourien qui avait pourtant réussi à prédire les résultats des quarts- et demi-finales de la Coupe du Monde de 2010, mais se trompa sur le résultat de la finale entre l'Espagne et les Pays-bas.

Depuis le passage à l'au-delà de Paul, nombreux ont été les prétendants à sa couronne... Lors de la Coupe d'Europe de 2012, trois animaux ont joué le jeu. Citta, un éléphant indien du zoo de Cracovie, en Pologne ; Fred, un furet ukrainien qui possède son propre compte sur Twitter ; et Funtik, un cochon ukrainien qui, grâce à ses talents prophétiques, pronostiqua correctement deux matchs sur trois.

Qui prendra la place de Paul le Poulpe lors de la prochaine Coupe du Monde ? Se pourrait-il que ce soit le perroquet béni par le Pape François sur la Place Saint-Pierre et désormais la vedette de la télévision italienne ? Ou peut-être Nelly, l'éléphant allemand dont le palmarès s'élève à ce jour à trente matchs prédits correctement sur trente-trois ? Et ne sous-estimons pas les pouvoirs psychiques du bébé panda que les médias publics chinois soutiennent avec ferveur.

Le perroquet italien Amore (« amour » en italien) fera sa prédiction en choisissant le drapeau de l'équipe gagnante sur un terrain de football miniature. Nelly préfère désigner le vainqueur du match en envoyant de la patte une balle dans des buts arborant le drapeau des pays en compétition. Pour son pronostic, le bébé panda fait quant à lui un choix entre plusieurs boîtes de nourriture affichant les couleurs nationales des compétiteurs, lors des phases qualificatives, et montera dans un arbre portant l'un de leurs drapeaux lors des éliminatoires.

Possédez-vous un animal de compagnie ?
Et est-il capable de les surpasser ? Comment fait-il ?
Laissez-le tenter sa chance !

by Lambeets

0 Votes
#875 of #1440 in the World
#49 of #88 for French



Go to the ranking page for French

Can you translate better?

Join the challenge